12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 10:02

arton16014-18de3.jpg

Le Père Noël 2010 a l'air d'avoir de longues listes de livres à offrir (dont la mienne, j'espère !!!). Résultat la lutin-libraire que je suis a de longues journées de travail et très peu de temps pour la lecture et les billets afférants. Et ça ne risque pas de s'arranger dans les prochaines semaines !!! Donc en ce dimanche matin entre le petit déj et le marché, je vais parler d'une lecture du mois dernier, " Sukkwan island " de David VANN.

L'histoire :
Après son divorce, Jim s'est un peu éloigné de son fils, Roy, 13 ans. Pour resserrer ces liens distendus, Jim décide d'emmener Roy pendant un an sur une île isolée d'Alaska.
Arrivés sur Sukkwan island, ils s'installent dans une cabane et commence à appréhender ce nouveau mode de vie. Chasse, pêche, coupe de bois composent l'essentiel de leurs journées.
Mais très vite, ce séjour se transforme en cauchemar pour Roy. D'une part, chaque nuit son père se met à pleurer et d'autre part, il se rend compte que ce dernier n'a absolument rien organisé.

Mon avis :
J'ai longtemps hésité avant de lire ce roman. Il n'a laissé personne indifférent et beaucoup de mes collègues le comparait à " La route " mais en plus noir encore !
Finalement, c'est mon chéri qui me l'a offert et je me suis lancée en apnée dans cette lecture.
Un roman qui secoue, qui touche à la perfection dans son écriture, dans son approche psychologique. Une pure merveille très dérangeante. Le genre de lecture dont on ne sort pas indemne.
A chaque page tournée, je me suis posée de nombreuses questions sur le père puis sur le fils... pour ensuite passer par plein de sentiments différents...
Un roman éprouvant comme il en existe peu mais qu'il faut lire absolument.

Pour l'anecdote, David Vann, a raconté que cela s'inspirait de sa propre vie puisque son père lui a fait la même proposition quand il avait 13 ans. A la différence de Roy, David Vann a refusé. Deux semaines après cette décision, son père s'est suicidé.

Voilà qui ajoute encore de la noirceur à un roman qui n'en avait pas besoin.

Références :
" Sukkwan Island " de David Vann, aux éditions Gallmeister, 192 pages et 21,70 euros.

D'autres avis :
La Lettrine, Papillon, Cuné, Cathulu, Stephie, Mango, Jostein, Alex, Alienor, Clara, Keisha.

Partager cet article

commentaires

Hélène 14/12/2010



Un roman marquant qui ne laisse pas indifférent n'est-ce pas ???



Aliénor 16/12/2010



Un livre qui marque durablement. Peut être mon favori cette année...



Géraldine 23/12/2010



J'ai ce livre dans ma PAL, mais j'attends d'être en meilleur état pour me lancer dans cette lecture que tout le monde s'accorde à dire qu'elle est éprouvante !



La publivore 28/02/2011



Ce roman est certes une bombe...à ne pas laisser entre toutes les mains.


J'ignorais l'anecdote de l'histoire personnelle de l'auteur - voilà qui éclaire a posteriori ma lecture et me glace encore plus le sang...



Mais, Ça Parl'd'koi C'blob Là?

  • : Livr-esse.com
  • Livr-esse.com
  • : Des livres - plutôt pas électro - et des vins - plutôt pas tekno - , c'est plutôt bien, non ?!
  • Contact

Blog Zéro Carbone

promos et catalogues en ligne avec un petit geste pour la planète

Une opération NM Médical et 1001 Fontaines

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog